Image: Où va l'Europe?
Où va l'Europe? Image: ultimatetitanic.com

L'Europe future - scénarios

 

Les trois scénarios suivants sont les modèles conceptuels correspondant aux visions les plus discutées pour l'avenir de l'Europe. Les conditions suivantes s'appliquent à tous les scénarios de "Our New Europe": 

  1. Définition:
    Chaque scénario de "Our New Europe" est un modèle, un panneau indicateur pour un développent possible de l'Europe (et de sa démocratie et sa subsidiarité) vers l'avenir, sous des conditions préalables et hypothèses différentes.
          
  2. Délimitation:
    Les scénarios de "Our New Europe" concernent l'Europe et ses relations avec les pays membres, mais pas les affaires nationales, telles les structures de l'État, du gouvernement, de la démocratie et de l'économie, la centralisation et la décentralisation. Chaque pays garde la responsabilité politique pour ces affaires nationales et pour ses relations avec l'UE.
         
  3. Conditions-cadre pour tous les scénarios:
    L'Europe continue à s'engager pour la paix et la prospérité sur son continent et dans le monde, pour le respect des valeurs européennes communes des Lumières, telles que la dignité humaine, les droits de l’homme, la démocratie ou la liberté (art. 2 du Traité sur l'Union Européenne, version consolidée) et pour le grand projet européen de la paix!

Les 3 scénarios en bref

 

UE+: Bruxelles

En avant, comme toujours!
Une Union toujours plus étroite!
"Il n'y a pas d'alternative!"

Image: Jean-Claude Juncker, foto: changepartnership.org
Juncker,changepartnership.org

 

"Bruxelles" (c.à.d. la grande majorité des élites, des politiciens et de l'administration de l'UE) continue à viser une Union toujours plus étroite, plus centralisée, politiquement intégrée et plus grande, finalement une puissance globale, les États Unis d'Europe.

 

Comme jusqu'ici, les citoyens n'auront rien à dire sur la future Europe dans des référendums UE. Il faut même éviter, si possible, des référendums nationaux concernant l'Europe et ignorer ou corriger leurs résultats malencontreux.

 

De cette façon, des compétences supplémentaires seront transférées plus aisément des États membres à «Bruxelles», en priorité pour former un gouvernement économique et financier commun pour la zone euro (avec taxes communes et paiements de transferts ) et pour établir une politique européenne commune pour les réfugiés, les affaires étrangères e la défense.

 

Un chemin de retour de l'UE+ n'existe pas! 

 

 

 

UE-: Brexit

Sortir de l'UE!
Autonomie nationale!

"Récupérons notre pays!"

Image: Nigel Farage, foto: flickr.com
Nigel Farage (flickr.com)

 

Les opposants à l’UE ne croient pas que l’UE puisse ou veuille se réformer. Ils souhaitent donc que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne et recouvre son indépendance nationale, notamment pour pouvoir créer ses propres lois et négocier des accords de libre-échange dans le monde entier.

 

Lors du référendum organisé par le Premier ministre Cameron le 23 juin 2016, les citoyens britanniques ont décidé de quitter l'UE (Brexit) - ce qui est encore et toujours vigoureusement rejeté non seulement par l'UE mais également par le Parlement britannique, dominé par une majorité opposée au Brexit. Après plus de 3½ ans de négociations chaotiques, l'avenir du Brexit reste incertain.

 

 

Face à ces expériences dévastatrices, les adversaires de l'UE exigent toujours un Brexit authentique au Royaume-Uni et la déconstruction de l'UE en une Europe des patries, en gagnant de nouvelles majorités au sein de l'UE.

 

 

 

UE* des citoyens
Nouvelle Europe,
par référendum!

Diversifiée, démocratique, ouverte!

"Nous décidons!"

Foto: citoyens votants
Citoyens votant - tagesschau.de

 

Les critiques et les sceptiques de l'UE veulent flexibiliser, décentraliser et démocratiser l'Union.

 

Dans le scénario EU* transformée, les citoyens dans toute l'Europe décideront, par référendums, quel rôle ils veulent jouer en Europe comme citoyens.

 

En particulier, s'ils veulent avoir la dernière parole sur toutes les décisions européennes importantes, p.ex. si leur pays doit adhérer au noyau politiquement intégré, ou au marché européen commun / Espace économique européen (avec circulation libre des marchandises,  services et capitaux, mais pas des personnes et sans l'Euro), ou à la zone de libre échange, ouverte à tous les pays européens; - mais aussi sur l'immigration, les transports, la communication, la recherce, l'éducation, l'environnement, la santé etc.

 

Des millions d'Européens engagés et convaincus pourront ainsi créer une nouvelle  Europe diversifiée et démocratique, proche des citoyens.